Présentation du projet LightMove


Né il y a un an d'une rencontre avec Raynald Séveno, enseignant-chercheur à l'Institut d'Électronique et de Télécommunications de Rennes de l'Université de Nantes (IETR), et d'une passion commune pour les énergies renouvelables, ce projet consiste en le développement d'une gamme de vêtements intelligents pouvant produire de l'électricité grâce aux mouvements du corps. Cette conception est rendue possible grâce à l'utilisation de générateurs piézoélectriques de dernière génération développés au laboratoire IETR dans le cadre du projet de recherche "N-air-J". Ces générateurs d'épaisseurs micrométriques, flexibles et à très bas coût de production, peuvent s'insérer dans des textiles afin d'épouser les mouvements du corps et convertir ainsi l'énergie motrice en électricité.

Le projet a été distingué le 7 décembre 2015 à l'occasion de la cérémonie de remise des prix de la 2e édition du concours National "i-LAB - 2e prix Pepite - Tremplin pour l'entrepreneuriat étudiant", en présence de la ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, et de Thierry Mandon, secrétaire d'état. Charlotte Remy (master 1 de Physique à l'Université de Nantes), Pierre-Yves Chassain (2ème année à l'Ecole Centrale de Nantes), Tangui Picart (2ème année à l'Ecole des Mines de Nantes) et Théodore Zaghian (Master 2 en alternance à l'EM Normandie). Déjà finalistes du concours "entrepreneuriales 2015" en Pays de la Loire, les étudiants du projet "LightMove" se sont vu décerner l'un des 20 prix  de 10.000 € (pour un peu plus de 450 projets déposés) afin de leur permettre la création de leur start-up d'ici un an, soulignant ainsi l'extrême qualité du travail réalisé par ces étudiants-entrepreneurs.

Lauréats de ce concours, Charlotte et ses camarades ont ainsi pu apprécier la reconnaissance du milieu entrepreneurial et, outre l'appui financier de 10.000 € obtenu hier, ils pourront bénéficier de l'expérience et du soutien logistique du réseau Pépite, ceci afin de monter leur société dans les meilleures conditions possibles.




concours "Faites de la Science"

"Passeport Recherche" - Édition 2016-2017


Le projet N-air-J a été présenté aux élèves de 1ère STL du lycée Alcide d'Orbigny de Bouayes, dans le cadre de l'opération Passeport Recherche.

photo de classeSuite à une présentation en classe, les élèves ont pu poser toutes les questions leur permettant de mieux comprendre le procédé de fabrication des micro-générateurs piézoélectriques, ainsi que les objectifs du projet.
Quelques semaines plus tard, ils ont participé à une séance de travaux pratiques organisée à la Faculté des sciences et Techniques de Nantes, leur permettant tester par eux-mêmes les premiers prototypes de générateurs développés dans le projet.Ils ont également visité le laboratoire IETR, avec une présentation de la salle blanche (où sont réalisés les générateurs piézoélectriques) et des différentes techniques de caractérisations utilisées au laboratoire.
Dans le cadre du passeport recherche, ils ont réalisé des pages web dans lesquelles ils ont présenté leur vision du projet.
Le 16 mai 2017, les élèves sont allés présenter le projet à la journée de restitution du Passeport Recherche à Angers, moment convivial pendant lequel ils ont pu échanger avec les élèves des autres Lycées.
Le travail des Lycéens est visible sur le site web qu'ils ont créé dans le cadre de ce Passeport Recherche.